Accueil > Paladin, Raid, Tanking, WoW > Blognews – Hurlorage

Blognews – Hurlorage


Hello everyone !


J’espère que vous allez tous bien, et que vous profitez de votre week-end. Demain déjà la reprise, dur, dur. Curieusement, je trouve que le temps passe assez vite. Ça vous le fait aussi vous ? zOMG NOZDORMU IS CHEATING ON US !!! Pardon.. Allez hop, occupons-nous de notre news. 🙂

Aujourd’hui pas de 4.3, pas d’optimisation, pas de vidéos, pas de stratégies, non, rien de tout cela. Aujourd’hui, littérature once again ! En effet, vendredi soir en rentrant du travail, j’ai acheté le livre Hurlorage « pour voir », et je l’ai terminé hier soir. Oui, j’ai passé mon vendredi soir et tout mon samedi à lire. 😀



Hurlorage est écrit par Richard A. Knaak, auteur connu pour ses nombreux ouvrages de Fantasy, notamment sur le thème de Warcraft (Jour du dragon, Night of the Dragon, Hurlorage ainsi que les 3 mangas Puits d’éternité, Âme du dragon, Apocalypse) ou de Diablo, et traduit par Jérôme Vessière (ça a son importance).

Alors un petit résumé de quoi ça parle quand même : les évènements se situent avant Cataclysm si je ne m’abuse. Malfurion Hurlorage a disparu dans le Rêve d’Emeraude, et ça inquiète tout le monde. D’ailleurs, c’est assez normal puisque depuis peu un zone corrompue du Rêve d’Emeraude appelée « le Cauchemar d’Emeraude » s’étend de plus en plus, et menace de transformer les forêts jadis luxuriantes du rêve en terres désolées et macabres.

On suit donc un certain nombre de personnages simultanément à savoir l’archidruide Malfurion Hurlorage bien sur, la grande prêtresse d’Elune Tyrande Murmevent, le druide prometteur Broll Mantelours, une orque du nom de Thura fille du célèbre Broxigar et un drôle de cartographe au nom de Lucan Sangoupil. On a également le loisir de croiser Remulos le Gardien du Bosquet, Ysera la Rêveuse et son consort Eranikus, Alexstrazsa la Lieuse-de-Vie et son consort Korialstrazs, Varian Wrynn le roi de Hurlevent, Thrall le chef de la Horde, et bien d’autres.


Un bilan à chaud : c’est naze. Honnêtement, je l’ai un peu en travers d’avoir englouti 470 pages en l’espace d’une journée pour un livre comme ça, d’autant que je ne suis pas du genre à lire des tonnes et des tonnes de bouquins. Autant j’avais pris beaucoup de plaisir à lire le Crépuscule des Aspects, autant j’ai trouvé Hurlorage assez plat…

J’ignore si c’est Richard qui a écrit ça en étant shooté à l’ether, ou si c’est le Jérôme le traducteur qui a fait ça en regardant la TV, mais franchement la lecture n’est pas spécialement agréable. Je m’explique un petit peu plus en détails.

L’histoire. Malfurion est prisonnier du Rêve (Cauchemar). Teldrassil, le 2e Arbre-Monde se meurt. Les gens commencent à tomber dans le sommeil sans pouvoir se réveiller. Une brume épaisse et malveillante engloutit peu à peu toutes les terres d’Azeroth. Ok ! Il y a de quoi faire un bouquin, pas de problème de ce côté là. Le problème c’est qu’au final il ne se passe quasiment rien. C’est plat… C’est lent… Ca train en longueur. Si je devais résumer la structure du livre ce serait :

  • Chapitre 1 à chapitre 28 : OH MON DIEU ON VA TUS MURIR !! AAAAAAAH !
  • Chapitre 29 : Malfurion sauve le monde.
  • Chapitre 30 : Malfurion épouse Tyrande.

Sans rire, c’est globalement agencé de cette façon. Il se passe la même chose durant 28 chapitres à savoir : de plus en plus de dormeurs, le cauchemar de plus en plus grand, des combats dans le cauchemar, le désespoir qui s’abat sur tout le monde. En gros on se tape ça pendant plus de 400 pages, et à la fin tout le monde est sauvé. J’ai eu l’impression de « lire un film américain ».

Le background. On se trouve dans une des plus belles et plus mystérieuses zones du jeu à savoir le Rêve d’Emeraude (quand on n’est pas dans le Cauchemar), ça aurait mérité des descriptions de 3, 4 ou même 15 pages. Enfin s’il y a bien un lieu que je veux que l’on me décrive, c’est celui-là, carrément ! Je veux connaitre le Rêve, je veux savoir comment il est, je veux qu’on me le décrive. Ca aurait mérité largement plus d’attention, très largement. Par contre, pour décrire le cauchemar, y a du monde… Tout le long on a droit à la description des milliers de bestioles qui jonchent le sol, et aux hurlements permanents. Super.

Les personnages. Bon, là on a droit à des personnages plutôt bien, donc je ne vais pas me plaindre. Il faut bien le reconnaitre, la majorité des personnages du roman sont assez bien travaillés. Si je les prends rapidement un par un :

  • Malfurion Hurlorage : bien qu’il passe la première moitié du bouquin prisonnier et privé de tous ses moyens autres que la vue, on sent qu’il est puissant. C’est pas n’importe quel druide, et l’auteur nous le fait bien comprendre. L’archidruide élève de Cénarius et fondateur du Cercle cénarion de surcroit si je ne m’abuse, n’est pas n’importe qui. D’ailleurs il sauve le monde dans le Chapitre 29.
  • Tyrande Murmevent : je dois dire que ce fut ma surprise du bouquin. Je n’imaginais pas en lire autant sur Tyrande, et c’est là un personnage assez fascinant. Le fait est aussi que j’ai un ami qui depuis des années me rabâche que Tyrande est le meilleur personnage de WoW, qu’elle roxx du p’tit ch’wal etoo, etoo (/kiss Felore), alors quand j’ai pu vérifié qu’il avait en partie raison, ça m’a amusé. En effet, Tyrande est bien mieux dépeinte dans le livre que dans le jeu : c’est clairement une guerrière autant qu’une prêtresse, et sa magie lunaire est aussi douce que puissante. Elle a une force de caractère supérieure à celle de Malfurion, et elle est probablement le personnage le plus déterminé du bouquin.
  • Broll Mantelours : Broll est un ancien gladiateur, frère d’arme de Varian Wrynn, qui a la faculté d’avoir comme Malfurion des bois et des yeux dorés, symbole de son potentiel et de sa puissance. Sauf qu’il n’en croit rien, et qu’il se sous-estime largement. On assiste un peu à son évolution au fil de l’histoire, et à la croissance de son pouvoir. C’est pas un personnage désagréable : il a du bon comme du moins bon.
  • Thura : elle est la fille de Broxigar, champion de la Horde qui a permis aux Elfe de la nuit d’empêcher la Légion Ardente de pénétrer en Azeroth lors de la Troisième Guerre il y a 10 000 ans, et détient donc la hache de son père, toute faite de bois (y compris la lame) mais bénie par Cénarius en personne, en faisant un des artefacts les plus puissants d’Azeroth. Cette jeune orque joue un rôle capital dans le bouquin, mais c’est amené finement : elle a l’air de rien, elle semble un peu paumée, et son côté brusque lui donne un charme étrange. C’est un personnage attachant, peut-être parce qu’il diffère des autres.
  • Lucan Sangoupil : un autre personnage très intéressant, probablement le plus intéressant du bouquin d’ailleurs si vous voulez mon avis. Ce cartographe insignifiant a la faculté de pouvoir passer allégrement d’Azeroth au Rêve (ou au Cauchemar) et inversement, suite à sa naissance dans le Rêve d’Emeraude si j’ai bien tout saisi. Du coup, sans trop qu’on ne le devine au début, ni même qu’il ne sache pourquoi lui-même, il joue un grand rôle dans le cheminement des personnages jusqu’à leur but. Pour une fois, un personnage inoffensif qui a un rôle à jouer, ça change et on aime ça.

Le style. Je pense que c’est là que le bat blesse. Le style d’écriture en lui-même n’est pas mauvais du tout (à part quelques traductions un peu lourdes), ça se lit bien, c’est agréable, on enchaine rapidement, c’est décrit un peu mais pas trop, etc. Par contre sur la longueur, c’est assez mauvais, dans le sens où on lit perpétuellement les mêmes choses sans en avoir foncièrement besoin et où l’histoire avance assez mollement. Les rebondissements, il y en a, mais soit on n’y croit pas, soit ils sont prévisibles pour la plupart. On dirait que l’auteur a manqué de recul vis à vis de son livre.


Donc dans l’ensemble, on a un roman assez long, en tout cas bien plus long qu’il n’aurait du l’être vis à vis de son contenu, et pas forcément intéressant à lire. Le roman est assez mal structuré dans le sens où on lit plus ou moins la même chose durant la majorité du livre, puis tout se résout en moins de temps qu’il n’en faut pour le lire. C’est un peu « trop » et on n’y croit pas vraiment malgré la puissance indiscutable de Malfurion.

A côté de ça, on se perd. On se perd vraiment. J’ignore si c’est moi qui ai « mal lu » ou si c’est l’auteur qui a voulu ça, mais on a énormément de mal à distinguer ce qu’il se passe en Azeroth de ce qu’il se passe dans le Rêve, et on a beaucoup de mal à comprendre comment se dissocie le Rêve du Cauchemar. Sont-ce deux mondes différents ? Ou simplement le Rêve dont une partie est corrompue ? Bref, c’est pas clair, et ça embrouille le lecteur. On manque de points de repère.

Cela dit, on se fait plaisir à certains moments, c’est indéniable, mais ce n’est pas la majorité du livre. Les personnages véritablement intéressants sont presque relayés au rang de personnages secondaires, et les personnages principaux ne sont pas assez « humains » pour qu’on s’y retrouve. Encore une fois, on manque d’attaches.

Pour terminer sur une note positive malgré tout, je dirais que je ne regrette pas de l’avoir lu, même si j’espérais mieux. J’ai appris beaucoup de choses sur les druides, Tyrande et le fonctionnement du Rêve d’Emeraude, et ça valait bien quelques heures de lecture. Mais entre Hurlorage et le Crépuscule des Aspects, je choisis définitivement le deuxième, qui pour le coup, m’a fait plaisir tout du long.


Voila voila pour ce que je pense du livre Hurlorage et pour l’article d’aujourd’hui. Je vais attaquer le Seigneur des Anneaux, que je n’ai jamais lu. Je l’avais entamé quand j’étais au collège, et le côté archi-descriptif de Tolkien m’avait découragé ; 30 pages pour dire « ils se sont perdus dans la forêt », je n’avais pas accroché. Mais c’était il y a vraiment très longtemps, donc je me dis que ça peut valoir le coup de réessayer, d’autant que c’est un bouquin exceptionnel (pour un univers exceptionnel) pour peu que l’on s’y plonge.

C’est fini pour aujourd’hui ! Je vous souhaite un bon dimanche et une excellente fin de week-end à toutes et à tous, et vous dis à demain. Je vous laisse en musique avec un groupe que l’on m’a récemment fait découvrir, « Les yeux de la tête », et leur chanson « Un peu trop ». Bonne écoute, et à demain. 🙂



Byou !


Pour toute question, n’hésitez pas à laisser un commentaire ou à passer me voir sur Elune-EU, et surtout n’oubliez pas de vous abonner au blog et de me suivre sur Twitter !

Publicités
  1. Mr Trololo
    octobre 2, 2011 à 14:56

    Quelle idée de lire un roman de Knaak aussi …

    • octobre 2, 2011 à 15:05

      Pourquoi tu n’aimes pas Knaak ?

  2. Mr Trololo
    octobre 2, 2011 à 15:48

    Bah il écrit mal. Fin c’est quand même le seul mec au monde qui fait 3 pages sur les cheveux roux de Rhonin dans le Jour du Dragon

  3. Sairana
    octobre 2, 2011 à 16:00

    Merci pour ce nouvel article à propos d’un bouquin, et aussi un peu du lore finalement. C’est vraiment frais et intéressant à lire 🙂

    Bon j’étais prêt à l’acheter, je vais ptet’ me raviser finalement… Le dernier que j’ai lu était le « Prélude au Cataclysme » et honnêtement, j’ai détesté. On avait l’impression que c’était totalement bâclé dans la description, vocabulaire presque enfantin, berk. Je me suis arrêté vers la moitié du bouquin.

    Pour Knaak, je suis moyennement d’accord avec toi Céma, certes y’a des lourdeurs dans certains bouquins, mais la trilogie de La Guerre des Anciens roxxe quand même pas mal ! Et c’est lui qui l’a écrit mine du rien.

    Du coup jme demande un peu si c’est pas les traducteurs qui chient globalement dans la colle parce que, à en croire Eru, Le Crépuscule des Aspects a l’air chouette (je vais aller l’acheter dans la semaine probablement) tandis que Le Prélude au Cataclysme m’avait l’air totalement naze… Sinon c’est les goûts et les couleurs, va savoir.

    En tout cas les articles sont plaisants en ce moment (en tout cas ils me plaisent bien), il en faut pour tous les goûts.

    PS : et oui, j’aime bien les lieux communs et autres poncifs en tout genre ^_^

  4. Ysena
    octobre 2, 2011 à 16:27

    Roh flute, j’étais à la moitié du bouquin et je l’ai laissé prendre la poussière histoire de mieux revenir, un peu plus motivée à finir ce bouquin. En tout cas chapeau d’avoir tenu 1 jour et demi pour le finir. En espaçant la lecture je n’y suis toujours pas arrivée. :p la prochaine, j’attendrais que tu nous fasse tes comm avant d’en acheter un autre sur l’univers de wow :p

  5. Mr Trololo
    octobre 2, 2011 à 16:31

    La trilogie de la guerre des anciens … tu parles des bouquins ou il transforme Tyrande en mi nympho mi bisounours?

  6. Sairana
    octobre 2, 2011 à 17:26

    Ah oué tu l’aimes vraiment pas 😡

  7. Belephèbe
    octobre 2, 2011 à 18:22

    Bon courage pour le seigneur des anneaux ! A moins que tu es des capacités surnaturelles,je doute que tu le finisse en un weekend !

  8. Vaolin
    octobre 2, 2011 à 23:47

    Salut et encore bravo pour ton blog, je voudrais cependant revenir sur la description de Thura que tu as fait :

    « Thura : elle est la fille de Broxigar, champion de la Horde qui a permis aux Elfe de la nuit d’empêcher la Légion Ardente de pénétrer en Azeroth lors de la Troisième Guerre il y a 10 000 ans,(…) »

    Il y a 10 000 ans c’était la Guerre des Anciens (que l’on aura d’ailleurs l’occasion de retrouver pour la 4.3) alors que la Troisième Guerre était il y a 5 ou 10 ans.

    C’est qu’un détail je sais mais ça a son importance.

    Amicalement.
    Vaolin

  9. Anonyme
    octobre 3, 2011 à 08:04

    @Vaolin:
    En fait Broxigar a été tépé dans le passé pour sauvé le monde avec Rhonin et Krasus. Il a wipe comme un gros noob et voila.

    Toutefois je crois qu’ayant lu le livre Thura n’est pas la fille de Brox mais sa nièce. Enfin on va pas enculé les mouches 🙂

    Je suis assez content de voir qu’il y a pas que moi qui trouve ce livre vraiment pas terrible et ennuyeux.

    Ensuite Eruptia:

    Omagad t’as jamais lu le seigneur des anneaux? Tu trouve ça ennuyeux? Première grosse connerie que je trouve sur ce blog 😛

  10. Mr Trololo
    octobre 3, 2011 à 08:59

    Faut avouer que autant le seigneur des anneaux est une œuvre (on peut plus trop utiliser le mot bouquin ) juste géniale autant le début du livre est très dur à avaler et ça démarre vraiment lentement.

    Mais niveau qualité générale du récit et de l’écriture c’est 100 coudées au dessus de toutes les oeuvres d’heroic fantasy que j’ai lu et c’est là que tu sens que Tolkien n’était pas juste un écrivain mais un philologue spécialiste des langues celtes et que pour lui ce n’était pas juste une histoire mais l’oeuvre de toute sa vie.

    Les films rendent d’ailleurs vraiment justice aux livres, le seul bémol pour moi ça a été la fin de la bataille du Pelennor qui est encore plus épique dans le troisième tome

  11. Patros
    octobre 3, 2011 à 09:58

    Je suis bien d’accord que l’oeuvre de Tolkien est un monument d’héroic fantasy et a pu inspirer nombre de jeux de plateau / rôles.
    Je prends toujours plaisir à les relire mais il m’arrive quand même parfois de passer « rapidement » les parties descriptions trop longues et certains chants également (Tom Bombadil quand tu nous tiens).
    Il n’empêche que c’est le seul auteur (avec Gemmel dans un genre un peu différent) qui donne un souffle aussi épique à certains moments, cf bataille des champs du Pelennor.
    « Au fond d’un trou vivait un hobbit…  » 😀

  12. Eli
    octobre 3, 2011 à 11:19

    @Eru : Knaak … C’est bizarre qu’il ai pas (encore) fait une invasion d’armée de raptors dans ce tome la 😡 .. En tout cas merci , ça m’evitera une déception de plus de sa part.

  13. Enkill
    octobre 3, 2011 à 11:38

    « le Seigneur des Anneaux, que je n’ai jamais lu » … HÉRÉTIQUE AU BUCHERS !!!

    • octobre 3, 2011 à 12:43

      Pour ma défense, je n’aime pas lire, et n’ai jamais réellement aimé ça. J’avais essayé de lire LOTR quand j’étais encore au collège, c’est à dire il y a longtemps, et je n’avais pas accroché. En fait, je pense que j’ai eu du mal à me mettre dedans.

      J’ai recommencé hier, et je dois dire que je trouve ça plaisant. En fait, jusqu’alors j’ai lu la partie historique et géographique de la Comté, et c’est vrai qu’avec le recul, c’est assez fascinant de voir combien Tolkien avait d’inventivité. Contrairement à Warcraft ou la majorité des autres univers HF, on a vraiment l’impression d’évoluer dans un monde qui a une véritable histoire, avec des peuples qui ont eux aussi une véritable histoire.

      Ce que j’apprécie aussi, c’est que selon la façon dont c’est narré, on comprend que l’auteur ne sait pas absolument tout. Il sait ce qui est consigné dans les livres de l’histoire, mais certaines zones lui sont floues à lui aussi. Je trouve ça bien, ça ajoute au sentiment d’immersion.

      Bref, je continuerai la lecture, et j’irai jusqu’au bout cette fois ! A ce soir pour l’article sur Ragnaros HM ! WOOOOOOOT ! J’ai du mal à m’en remettre. 😀

  14. Mr Trololo
    octobre 3, 2011 à 13:14

    ouais gg pour le down

    J’allais finir par refuser de te parler. Nous n’étions vraiment plus du même monde!

    /taunt 😀

  15. Sairana
    octobre 3, 2011 à 14:51

    Haha, gg Céma phat taunt lolz.

    Bonne remarque de Vaolin sur La Troisième Guerre, honte à toi Eru ! Confondre Hyjal et le Puits d’Eternité omagad Archimonde doit se retourner dans sa tombe (ah on me fait signe que… quoi ?? Non c’est pas possible !)

    Bon, passage à la Fnac ce soir, y’a intérêt que le bouquin de Golden soit bien sinon ça va chier des murlocs ! Tiens au passage je vais acheter d’autres bouquins de Gemmell, j’avais adoré ceux sur Troie ! La Fnac te remercie Patros, de m’avoir « inceptionnisé ». Si tu passes par là (ou quelqu’un d’autre), lesquels me conseillerais-tu ?

    Bon bah gg en avance pour le down du gros méchant firelord à jambes Eru .

    Et keep in mind 1793 😛 Si tu aimes les descriptions de ouf et les personnages charismatiques, tu vas être servi !

  16. Mr Trololo
    octobre 3, 2011 à 15:00

    Un très bon livre que j’avais lu genre 2 ans après le seigneur des anneaux c’est Salambo de Gustave Flaubert.
    Ce que j’avais trouvé exceptionnel c’est qu’on retrouvait le style « épopée » propre à Tolkien dans ce livre alors que je ne m’y attendais vraiment pas venant de l’auteur de Madame Bovary.
    Ça reprend un morceau de l’histoire de Carthage sous l’antiquité, c’est très sanglant y a beaucoup de batailles, des descriptions de palais luxueux et de fêtes ou tout est démesuré mais le style est absolument excellent.
    Ça finit mal par contre.

  17. Patros
    octobre 3, 2011 à 15:52

    Dsl d’avance pour le flood Eru’ :p
    Sairana, en Gemmel, je te conseille la quadrilogie du cycle rigante (l’épée de l’orage, le faucon de minuit, le coeur de corbeau et le cavalier de l’orage), ceux que tu peux trouver du cycle drenai (il y en a 11 :p), bien que le thème abordé soit souvent le même : combat pour une cause perdue de héros vieillissants, les trois Waylander (à lire absolument dans l’ordre) et en « hors série » Renégats, mon premier Gemmel (ca fait 5 minutes, huhu ^^).
    Je m’arrête là sinon je te ferais l’intégralité de sa biblio :D.
    Si jamais, wisp me IG Patros – Arathi EU – Alliance (demande à un membre d’Ever si je suis co)
    PS : GG Eru’ pour ton phat titre « the Firelord Eruptia »

  18. Sairana
    octobre 3, 2011 à 17:24

    La famille Pinault (ahem Salma Hayek… jm’en remettrai jamais…) vous remercie énormément de votre participation à leur augmentation de profits :p

    Je m’en vais de ce pas suivre tes conseils Patros. Et Céma merci aussi, Salambo doit traîner quelque part chez mes parents, je le lirai asap.

    Désolé pour le flood, en même temps c’est fait pour ça les commentaires de blog ^_^

  19. janvier 12, 2015 à 01:46

    Buy cheap replica sports jerseys with paypal

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :