Accueil > Paladin, Raid, Tanking, WoW > Blognews – Jeux de plateau

Blognews – Jeux de plateau


Hello everyone !


Ayé, enfin mercredi, pas trop tôt ! Au programme de ce soir un petit clean complet de Firelands HM, et une éventuelle chance supplémentaire de ne pas voir tomber le bouclier légendaire de Baleroc (et accessoirement les bracelets et les épaules de Majordomo) ! Promis le jour où je loot le bouclier de Baleroc je fais quasiment un article complet sur lui, le Bouclier perdu de la barricade et tous ses prédécesseurs. 😀


Au programme d’aujourd’hui quelque chose qui n’a rien à voir avec WoW pour changer un petit peu. Ca vous dit de parler jeux de plateau, RPG, toussa ? Je parie que parmi vous il y a de nombreux rolistes, anciens rolistes ou adeptes des jeux de plateau en tout genre. Justement, je vais vous parler de deux jeux que j’ai essayé et qui sont pas mal du tout !

Histoire d’installer un peu le contexte, j’ai personnellement toujours aimé jouer. Que ce soit aux jeux vidéos ou aux jeux de plateau, j’ai toujours adoré ça, alors je suis toujours enthousiaste quand il s’agit de tester un nouveau jeu (surtout sur plateau en fait) ! J’ai été voir des amis hier, et on a essayé les Demeures de l’épouvante et Off the dead. Je vais vous faire un topo rapide sur le jeu.



Les Demeures de l’épouvante est un jeu d’aventure basé sur l’univers d’H.P. Lovecraft dans lequel les joueurs sont « invités » à pénétrer dans un manoir aussi glauque que flippant dans le but de résoudre une sorte d’énigme. En gros, on a un petit peu de RP au début pour mettre l’eau à la bouche, puis on comprend qu’on doit aller dans cette espèce de manoir maudit pour résoudre une enquête en évitant de crever ou de devenir fou (santé mentale, comme sur Yogg Saron).

Au risque de vexer les puristes, j’ai pu associer ce jeu à deux autres que je connaissais, mais pour des raisons différentes :

  • Sur le concept, ça m’a beaucoup rappelé Donjons & Dragons, avec des personnages uniques, des caractéristiques, des objets, des compétences, des actions limitées, du jeu d’équipe, etc.
  • Sur le gameplay, j’ai plutôt vu un petit côté Cluedo, parce que les concepteurs ont bien mis l’accent sur le fait de collecter des indices pour comprendre ce qu’il faut faire, et résoudre un mystère. Ce n’est pas une carte objectif qu’on lit et qui dit « Tuez X », « Lootez Y », mais bien une recherche d’indices pour trouver où aller, quoi faire, et comment gagner.

Pour résumer simplement le déroulement du jeu, c’est bien évidemment du tour par tour, et chaque joueur n’a qu’un nombre limité d’actions / déplacements possibles. Il faut donc utiliser soigneusement ces actions, les indices collectés et travailler en équipe afin de ne pas perdre de temps et avancer dans la partie, sans quoi le joueur qui incarne le Maitre du jeu (MJ) a vite fait de la remporter.



Alors mon avis maintenant : c’est un excellent jeu, indéniablement. Je reprocherais quand même une complexité assez élevée, et une immersion assez difficile au début. C’est justement parce que le jeu n’est pas évident à comprendre qu’on a du mal à se plonger dans l’histoire et à jouer à fond le rôle d’aventurier (ou de MJ). J’imagine que cette barrière disparait avec l’habitude et quelques parties derrière soi.

Autre bémol : un côté RP parfois un peu mis de côté. « J’entre dans la maison, j’entends des cris dans le laboratoire, et hop tada, je sais déjà que je dois aller à droite ! » ; on a trouvé ce genre de choses un peu décevantes. En fait toutes les pièces sont déjà en place avant même que l’on ne pénètre dans la demeure, et on sait même si les pièces contiennent des choses à explorer, si c’est verrouillé, etc. Je pense que ça aurait mérité une mise en place des pièces à l’ouverture des pièces, pour plus de surprise. C’est comme ça que ça fonctionnait dans D&D, et j’aimais bien ce principe, que je trouve d’ailleurs plus normal.

Au delà de ça, c’est clairement un jeu amusant même si c’est un peu compliqué de se mettre dedans. L’univers est flippant voire gore à souhait (ohaï le type dépecé qui te file une clé, FREAKY !!), et la surprise est au rendez-vous à chaque nouveau tour, nouvelle salle, nouvelle carte. On a envie d’aller partout, de tout ouvrir, tout voir, et on est à deux doigts d’avoir envie de déclencher des pièges « pour voir ce que ça fait ». 😀

C’est sans compter que le jeu est absolument superbe ; qu’il s’agisse des figurines, des cartes ou des plateaux, c’est vraiment du très joli graphisme, mention spéciale aux figurines du Shoggoth et du C’thulu ! Vous pouvez avoir un aperçu du jeu, et les commentaires (sous-titrés français) des concepteurs dans ce trailer qu’ils ont réalisé. 😉



Bref, c’est un très bon jeu, amusant, joli, tout ça dans un univers très bien retranscrit, que je vous recommande chaudement malgré le prix pouvant être un peu élevé pour un jeu de plateau !


Deuxième jeu que l’on a testé (ou plutôt que j’ai testé, parce qu’ils connaissaient déjà) : Off the dead. Alors on n’est plus du tout dans le même registre, parce que pour le coup c’est un jeu très simple au tour par tour, mais néanmoins extrêmement fun. C’est un jeu de zombie, simple, violent, brutal et amusant comme on les aime. C’est du survivor-mode : tu tues les zombies, ou les zombies te tueront.

Pour résumer le fonctionnement, c’est très simple. Chaque joueur incarne un personnage (pas spécialement charismatique :D) qui doit survivre à l’attaque de zombie. Chaque tour, un joueur dispose de deux actions : Attaquer (pour tuer un zombie !), Fouiller (pour trouver des armes & objets), Lancer un objet à un voisin (pour aider les coupains). Et bien sur, chaque tour les zombies avancent, sinon c’est pas drôle !

Donc on gagne quand on a tué tous les zombies du jeu à coups de hache, de fusil ou de tronçonneuse, et on perd quand tous les joueurs se sont faits mortellement infecter. Les règles du jeu ont beau être très simples, ça demande de la stratégie (et de la chance au dé) pour s’en sortir vivant, et surtout pour jouer en équipe !

On peut y jouer sans se prendre la tête en se contentant de sauver gentiment sa peau ou bien on peut se mettre à fond dedans et mettre au point des stratagèmes futés pour aider les alliés ! En fait c’est un peu comme le PalProt. On peut se contenter de spam bêtement le cycle d’aggro, ou on peut la jouer SuperSayen en aidant le raid en permanence ! 😀



Je dois dire que j’ai vraiment aimé ce jeu, presque plus que les Demeures de l’épouvante. En fait c’est surtout qu’on s’y plonge directement là ; pas besoin de 45 minutes pour préparer le plateau de jeu ou comprendre comment on fait un tour. Les règles sont simples, le principe est simple, le fonctionnement est simple : chaque tour tu agis pour survivre, et chaque tour les zombies avancent vers les joueurs.

La chose qui m’a vraiment faite craquer dans ce jeu, c’est l’humour des concepteurs. La quasi-totalité des cartes comporte une petite citation en bas, et là on sent qu’ils se sont vraiment lâchés (répliques cultes, taunts sur Justin Bierber, et j’en passe). Un exemple avec cette photo de carte récupérée sur ce blog (merci à l’auteur).



Et enfin dernière chose : l’aspect graphique. C’est très beau, mais c’est clairement glauque les illustrations, limite gore par moment ; cela dit, des zombies en rose avec des fleurs, c’est plus tellement des zombies, si ? Bref, Off the dead, c’est clairement un jeu cool et amusant, que je vous recommande carrément ! 🙂


Voila, voila pour la petite session jeux de plateau, en espérant que le changement de sujet pour une journée ne vous ait pas déplu ! Vous vous en serez doutés, c’est la fin de cet article, alors je vous dis à demain pour un nouveau sondage, toussa toussa ! Et là, admirez mon sens de l’a propos avec la musique du jour… 😀



Byou !


Pour toute question, n’hésitez pas à laisser un commentaire ou à passer me voir sur Elune-EU, et surtout n’oubliez pas de vous abonner au blog et de me suivre sur Twitter !

Publicités
  1. novembre 2, 2011 à 20:32

    C’est une légende ce bouclier…Dans la guilde , il n’est jamais tombé non plus. C’est de l’acharnement contre les palatanks!

  2. zombie-sexy-nurse
    novembre 2, 2011 à 23:52

    Très bonne description des jeux. Je me suis régalée avec ce post spécial jeux de plateaux 🙂
    Quel talent d’écriture, Mr. Eru ❤ !

  3. novembre 3, 2011 à 09:16

    En même temps il est tellement moche, qu’il vaut mieux ne pas avoir le dur choix de le need …

  4. Naïna
    novembre 3, 2011 à 09:31

    Moche, faut voir… Il a un côté pratique ce boubou, il peut faire porte-manteau !

    *fuit*

  5. Syu
    novembre 3, 2011 à 11:28

    Waaah, les jeux de plateaux, c’est le bien !
    Puerto Rico, Resistance et le meilleur de tous les temps : Full Metal Planete !

    Quel est ton best of? 🙂

  6. Mr Trololo
    novembre 3, 2011 à 15:36

    boobs !

  7. Woan
  8. Isendil
    novembre 5, 2011 à 22:56

    Des articles sur les jeux de plateaux, on en veut encore !!

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :