Faire du « progress »

0. Introduction

Alors pour commencer, qu’est ce que c’est que le « progress » ? C’est vrai ça, on voit ça partout, on entend ça partout, il y a même un site qui s’appelle « WoWProgress » ! C’est quoi ce truc ? C’est la progression ? Le fait de progresser ? Mais dans quel sens ? Le personnage ? Gagner de l’équipement ? De l’expérience ? Avec mes rerolls je fais du progress aussi du coup ?

Pas toutes les questions à la fois. Accordons-nous un instant sur ce que l’on appelle couramment le progress. De manière générale, lorsque l’on parle de progress, on entend la progression d’un roster sur un palier de raid. C’est un drôle de terme un peu barbare pour dire qu’on fait de la progression en terme d’avancée PvE.

Alors ça ne se résume pas à tuer un boss. On peut faire du progress à l’échelle d’un palier de raid tout entier, et là on marque le coup en tuant un boss, ou faire du progress sur un boss en particulier, le plus souvent le grand méchant loup du palier. A l’heure actuelle (11/09), il y a un nombre incalculable de guildes qui progressent sur Ragnaros HM (dont celle dans laquelle je me trouve), parce qu’il ne s’agit pas d’un boss sur lequel on passe deux soirées et hop il tombe.

Ce genre de combat demande des semaines voire des mois d’apprentissage pour avancer pas à pas dans le combat jusqu’à finalement mettre le coup fatal et tomber le boss en question. La majorité des boss de fin de palier nécessitent beaucoup de temps pour être tué, et on va voir ensemble qu’il ne s’agit pas bêtement d’enquiller les try’ comme un pochtron enquillerait les verres de rouge. Il y a tout une stratégie personnelle comme de guilde à mettre en place et à appliquer pour avancer du mieux possible sur le boss en question.

Et ça tombe bien, c’est précisément ce que je vais essayer de décortiquer aujourd’hui, de la façon la plus simple et la plus didactique possible afin de ne pas vous perdre. Vous allez voir qu’il y a plusieurs étapes, et qu’il est important de les franchir une par une sans les griller (ou alors à feu doux avec un peu d’huile d’olive). Beaucoup de parties mentionneront ou parleront de Ragnaros HM, et je pense que je n’ai pas besoin de vous expliquer pourquoi. 😉


1. Préparation aux premiers pulls

Okay, une petite mise en situation pour démarrer. Votre Raid-Leader (ou vous, si vous êtes le RL) a décidé que ce soir, vous allez affronter un nouveau boss et que ça promet d’être difficile. Il demande simplement d’apporter des consommables comme des flacons, de la nourriture, de quoi réparer, et ainsi de suite.

Bon. Un nouveau boss, c’est cool. C’est stimulant. Et c’est pour ça qu’il faut arriver avec la motivation ! Inutile de mentionner qu’aller raid à reculons, c’est le meilleur moyen de faire mal le boulot, de handicaper son raid et de passer une soirée pourrie, vous comme les autres joueurs. Sérieusement, allez-y avec la pêche.

Mais la motivation, ça ne suffit pas ! Vous allez voir qu’il y a un certain nombre de choses que l’on va pouvoir faire afin d’arriver prêt. A commencer par lire des informations sur le combat. Pour ça, je recommande plusieurs choses, qui ont chacun leur importance. L’ordre est également assez important, vous allez comprendre pourquoi.


Le journal de donjon

Ce petit outil instauré dans le jeu au déploiement de la mise à jour 4.2 vous confère une descriptif détaillé de toutes les compétences du combat. Il n’y a pas de stratégies, seulement les compétences, leur nom, leur description et les liens qui les unissent les unes avec les autres.

Honnêtement, je vous recommande très fortement de commencer par lire les compétences dans le journal de combat. Ca peut sembler stupide, mais ça permet de s’imprégner déjà des noms des compétences, de leur fonctionnement même si on ne comprend pas tout, et de savoir grosso-modo ce qui nous attend. Vraiment, faites-le.



Au delà de simplement prendre conscience des compétences et de connaitre leur nom, le journal de donjon permet de savoir si les compétences concernent plutôt les heals, les tanks, les DPS, si elles sont mortelles, dissipables, ou ce genre de choses.

Comme vous pouvez le voir sur le screenshot ci-dessus, la petite tête de mort rouge nous indique que la compétence Frappe de Sulfuras est mortelle, et c’est quelque chose de bon à savoir pour commencer le combat sur de bonnes bases : Sulfuras Smash = pas bien.


Lire une stratégie

Maintenant que vous avez bien lu le journal de combat, il faut lire une vraie stratégie cette fois. Pas une stratégie comme il y a sur le blog, parce qu’il s’agit plutôt d’un point de vue que d’une stratégie ; cela dit je ne vous en voudrais pas si vous lisez les stratégies du blog, au contraire. 😀

Non, là il faut que vous lisiez une vraie stratégie, sans point de vue ni rien, et pour trouver ça ce n’est pas très difficile car il y en a plein le net. Vous lisez la stratégie une ou deux fois, et normalement vous commencez à comprendre certains trucs puisque vous avez lu les compétences auparavant dans le codex.

Voila quelques exemples de sites où vous pouvez trouver des stratégies :


Regarder une vidéo

Cette étape et la suivante n’existent pas si vous faites partie des pionniers du PvE HL. Mais on va être réaliste, vous n’êtes pas des joueurs dans le Top Mondial, donc il y a forcément des tonnes de vidéos sur le net pour vous montrer comment faire.

Regarder une vidéo après avoir lu les compétences puis lu une stratégie, ça permet de mettre une image ou un effet visuel sur les sorts et les phases. Il est important de regarder une vidéo de kill après avoir lu la stratégie et les compétences et non pas avant.

Pour illustrer, voila un petit exemple issu d’un boss que vous connaissez quasiment tous :


Stratégie lue

Ah oui, ça doit être ça la Tempête de feu qui OS, probablement, donc là ils se cachent tous derrière le météore, je crois que je comprends un peu mieux comment ça fonctionne.

Stratégie pas lue

Woooaaa… ça a l’air trop bien !


Vous l’aurez bien compris, regarder la vidéo en premier lieu, sans même connaitre les phases du combat, les compétences du boss, et la stratégie à adopter, ça ne sert à rien.

Pour trouver une vidéo, rien de plus simple, vous vous rendez sur Youtube, vous tapez le nom du boss, et vous prenez la première qui vient. Si vous êtes vraiment curieux, vous pouvez en regarder plusieurs, avec des points de vue différents (Tank, Heal, DPS), mais le minimum c’est 1. Il faut regarder une vidéo avant de se lancer, c’est important.


Regarder une vidéo commentée

Et enfin, si vous avez encore un peu de temps et que vous avez envie de comprendre encore mieux comment ça fonctionne, je vous conseille de regarder une vidéo commentée. Faire cette 4e étape permet justement de lier véritablement la stratégie et les compétences dont vous avez pris connaissance, à la vidéo d’un combat proprement orchestré. Normalement vous devez saisir les grandes lignes du combat à ce niveau là.

Pour cela, on a la chance d’avoir deux communautés très actives en ce qui concerne la réalisation de guides vidéos : TankSpot & Learn-To-Raid. Les deux sont des communautés anglophones et elles se valent plus ou moins même si j’ai une petite préférence (habitude) pour TankSpot. Learn-To-Raid va afficher davantage de choses à l’écrit durant la vidéo, alors que chez TankSpot tout se fait à la voix, donc je pense que LTR est mieux pour les novices en Anglais.




Voila où vous en êtes : vous avez pris un petit peu de temps pour vous renseigner sur la théorie. Vous savez en combien de phases se déroule le combat, vous pouvez plus ou moins dire s’il s’agit d’un rush ou d’une course d’endurance, et vous connaissez dans les grandes lignes le fonctionnement et les enjeux de la rencontre.

Par exemple, vous pouvez dire que le combat est plutôt une grosse course au DPS (comme Sinestra) ou plutôt un travail important pour les heals (comme Baleroc) ou encore une rencontre mouvementée pour les tanks (comme Alysrazor). C’est important pour avoir une vue d’ensemble du combat. Mais il est temps de s’y coller pour de bon ! 😛


2. Les premiers pulls

Ca y est, il est 21h, tout le monde est devant le boss à trépigner. Les rogues affutent leurs armes, les heals spam’ bêtement le tank de soins « pour s’échauffer », les mages préparent des petits fours, les démonistes des bonbons, et il y a le rigolo du groupe qui embête tout le monde avec ses mascottes et ses transformations tout en spammant des /lol, /dance et /flex dans tous les sens. La team de choc réunie au grand complet.


Faire un ou des pulls « à l’aveugle »

Et là, votre Raid-Leader, en tout bon Raid-Leader qu’il pense être, va normalement se mettre à parler stratégie. Il va commencer à vous parler de la phase 1, du placement, et j’en passe. Bonne nouvelle, vous pouvez lui dire de la boucler, parce que ça ne sert à rien ! Je suis catégorique là dessus. Parler de la stratégie pendant plusieurs minutes voire dizaines de minutes pour les plus bavards avant même le premier pull, ça ne sert à rien.

En effet, faire quelques pulls -au moins un- sans même expliquer la stratégie, ça permet d’avancer beaucoup plus vite sur le début du combat. C’est un peu comme si vous vouliez apprendre à nager : vous n’allez pas rester 15 minutes au bord de la piscine à bouger les bras bêtement ; non, vous allez dans l’eau et vous patogez. Là c’est pareil. Du coup c’est pas compliqué, vous faites taire le RL et vous pullez, et s’il refuse de se taire, vous faites « on y va dans 3, 2, 1, go », et vous pullez, le raid suivra.


Alors le but de ces essais « à l’aveugle », ce n’est pas de rire bêtement sur TS, ou de faire le travail à moitié, certainement pas. Ces pulls servent énormément dans l’apprentissage de la stratégie, parce que tout le monde doit être concentré sur absolument tout et pas uniquement sur son travail (monter l’aggro / faire des dégâts / tenir les gens en vie).

  • Les tanks doivent d’entrée de jeu apprendre et comprendre comment pull s’il y a un moyen plus intéressant qu’un autre, comment placer le boss s’il doit être bougé rapidement, comment gérer leurs CD défensifs. Il ne s’agit pas de jouer bêtement le poteau en attendant que l’on wipe à la première compétence parce que « de toutes façons on n’a pas expliqué la strat ». Il faut apprendre, tout de suite, et maintenant. Le premier pull, c’est pas de l’échauffement, c’est de l’apprentissage.
  • Les heals doivent trouver le rythme : il s’agit de savoir si c’est soutenu d’entrée de jeu, ou si c’est plutôt calme. Il faut savoir quand est-ce qu’il va falloir claquer les CD comme Mot de pouvoir : Barrière ou Maitrise des auras, et quand est-ce qu’on va pouvoir regen un peu de mana à l’aide de Supplique divine et Potion de concentration sans mettre en péril le raid. Le tout, c’est de trouver la rythmique heal du combat, tout en sachant que ce sera de toutes façons plus faciles sur les prochains pulls parce que les gens prendront moins de dégâts inutiles.
  • Les DPS doivent rechercher l’optimisation de leur DPS tout simplement. Ca consiste à trouver le meilleur placement possible, à se déplacer le moins possible, à assister s’il y a besoin, et à envoyer le plus possible sans se faire tuer instantanément par la première compétence. Attention, optimiser le DPS ne veut pas dire « tunnel-vision le boss », certainement pas. Ca veut dire qu’il faut réfléchir au meilleur moyen pour les prochains pulls de garder un DPS constamment élevé.

Encore une fois, le but n’est pas de kikooter bêtement en se disant « de toutes façons on va wipe », ce n’est pas du tout le but de la manœuvre. Ce pull à l’aveugle n’est pas un échauffement, c’est un apprentissage par l’autonomie. A savoir que plus il y a de joueurs dans le raid qui ont suivi l’étape 1 qui consiste à potasser la stratégie avant le raid, plus cet essai peut durer longtemps et être mis à profit.

Durant ce ou ces essais « sans strat », il ne faut pas hésiter à utiliser toutes les compétences à disposition. Attention, ça ne veut pas dire « cumuler salement les CD défensifs », ça veut simplement dire qu’il ne faut pas garder telle ou telle compétence sous le coude « au cas où ». Il n’y a pas de kahou. Utilisez vos CD, et pourquoi pas un héroïsme car rappelez-vous que plus le try dure longtemps, plus vous assimilerez de choses.


Expliquer la stratégie pas à pas

Bon. Vous avez fini par wipe assez rapidement, soit parce que les joueurs sont tombés les uns après les autres, soit parce qu’une compétence a OS le raid, mais ce n’est pas grave parce que vous avez utilisé ce pull, vous ne l’avez pas fait pour rien. Vous pouvez décider d’en refaire un ou deux, mais sans discuter 15 ans entre deux try’, encore une fois, ça doit être spontané.

Après ce pull ou le suivant, il faut expliquer la stratégie. Alors là encore, il faut vous apprêter à faire fermer le clapet de votre Raid-Leader. En effet, ça ne sert à rien d’expliquer toute la stratégie du combat de la première à la dernière phase, surtout s’il s’agit d’un combat long comme Ragnaros (HM), ça ne sert à rien.

Expliquer tout le combat de but en blanc ça risque :

  • de saouler les joueurs et motiver les AFK ;
  • d’embrouiller les joueurs ;
  • d’être long pour rien.

Un combat, ça s’apprend petit à petit, donc il faut commencer par expliquer avec plus ou moins de détails la stratégie du début du combat. Et si vous passez cette phase dès le prochain pull et que vous wipez au début de la phase d’après parce que vous n’avez pas expliqué, c’est pas grave. Vous essayez, vous mourez, puis vous expliquez la stratégie de la phase d’après.

Donc vous expliquez la phase 1, puis vous faites la phase 1. Quand la phase 1 est maitrisée, vous expliquez la phase 2, puis vous faites la phase 2, et ainsi de suite. Vous avancez pas à pas dans le combat, pas d’un coup d’un seul.


Mettre à profit les essais

Il faut que vous viviez votre rôle. Ça peut sembler stupide mais c’est vraiment important. Il ne faut vraiment, mais vraiment pas vivre les essais de manière passive, sans ça vous n’avancez pas. Être à moitié absent et avoir la tête ailleurs durant les essais sur un boss, c’est une attitude que l’on adopte lorsque l’on fait du farming, pas du progress.

Vous devez impérativement mettre à profit les essais. C’est à dire qu’à chaque nouveau try, vous devez vous dire « ah oui, je crois que j’ai compris comment gérer ça ». Il faut que vous sentiez que ça vient, que le combat avance. Vous ne devez pas vous dire à chaque wipe « bon ben on recommence », il faut vous faire une sorte de petit bilan. Un petit exemple de ce qu’il faut et ne faut pas faire :


Bien

Okay, donc j’ai trouvé un truc pas trop mal pour mes CD défensifs. Si j’utilise Protection divine au pull, elle est disponible pile poil pour le premier sort du boss. Du coup je peux la coupler avec le Miroir d’images brisées puisqu’ils ont le même CD. Et du coup je dois pouvoir caser 2 fois le Bouclier sacré dans ce laps de temps. Il faut que je réessaye au prochain pull pour voir ce que ça donne.

Pas bien

Ca me gonfle ce boss. On n’arrête pas de wipe.


C’est bien évidemment un exemple pour que vous comprenez le principe. C’est ça faire du progress sur un boss, c’est comprendre le combat et optimiser son « travail » (Tank / Heal / DPS) en fonction du combat.

  • Pour le tank, c’est réduire les dégâts subis pour minimiser la consommation de mana des heals.
  • Pour les heals justement, c’est apprendre à gérer le mana sans perdre personne.
  • Pour les DPS, c’est rester en vie tout en lâchant le plus de dégâts possibles sur le grand méchant loup.

Vous pouvez également vous fixer un objectif par soirée si c’est un boss dont la progression s’étale sur plusieurs semaines comme Ragnaros HM. Par exemple vous pouvez vous dire :


Bon, j’ai compris pas mal de choses mais j’ai encore du mal sur l’utilisation du Miroir d’images brisées malgré l’omniprésence des dégâts magiques, alors ce soir je me focalise là dessus.


Communiquer et apprendre de ses erreurs

Quel que soit le moment de la progression, il faut analyser les erreurs. Le but n’est pas de gronder le coupable, parce que pour le coup c’est contre-productif. Le but, c’est que les erreurs ne soient pas réitérées. Vous vous êtes mal placé et du coup vous avez pris un coup de Sulfuras Smash sur la tête ? C’est pas grave, vous ne le referez pas. N’est-ce pas ?

A chaque wipe, pendant que tout le monde revient, prend sa nourriture ou pioche allégrement dans le festins et pose les buffs sur tout le monde, il faut discuter de la raison du wipe. Ça ne sert à rien de s’entêter comme des bœufs (et non pas comme des buffs) à foncer sans jamais réfléchir. A titre d’exemple, voila comment on peut raisonner :

  • Lewt : Il t’est arrivé quoi Eru’ ?
  • Eru’ : Euh… Je regarde, attends. *Ouvre le module Deaths de Recount*
  • Kapz’ : Tu as pris super cher là…
  • Eru’ : J’ai quasiment pas reçu de heal durant 6 secondes. Cela dit, on n’a pas très bien géré au tanking, et j’avais 5 stacks de DoT, ça explique surement les dégâts.
  • Kapz’ : D’acc’. A la limite préviens quand c’est comme ça, pour que je te mette une Main de Sacri’.

Analyser rapidement les causes de wipe pour comprendre et éviter que ça se reproduise, c’est capital. Il ne faut pas mettre des œillères quand on essaye de progresser sur un boss, ça ne rime à rien. Il est important d’admettre quand on fait une bêtise, et de trouver des moyens que ça ne se reproduise pas. Il n’y a rien de pire que d’enchainer 3, 4, 5, 10 wipes sur la même situation et pour la même raison. Ça énerve tout le monde. Encore un exemple histoire d’illustrer tout ça :


Bien

C’est moi qui ai fait une erreur. J’ai été du mauvais côté, je devais aller à droite et pas à gauche, du coup ça a mis le bazar. Je vais faire gaffe.

Pas bien

De toutes façons les heals n’avaient qu’à me tenir hein.


La communication est importante. Le raid, c’est une histoire de groupe, de jeu d’équipe. Vous ne pouvez pas jouer tout seul en raid, c’est juste contre-productif, et dans le pire des cas littéralement impossible. Il faut parler avec les autres. Attention toutefois, ça ne veut pas dire qu’il faut parler perpétuellement sur TS pendant les essais, parce que ça finit par devenir un véritable capharnaüm.

Mais entre les pulls, il faut communiquer. Demander au DPS pourquoi il s’est mis tout à gauche et s’il ne peut pas se rapprocher. Demander au tank d’utiliser un CD à ce moment là précis du combat parce que c’est toujours là que les 2 heals doivent bouger. Dire au heal qu’à ce moment là, on se prend ça + ça dans la tête, et par conséquent qu’il doit être vigilant sans quoi il va systématiquement perdre quelqu’un.

Et même au sein d’un rôle, il est important de communiquer, principalement chez les soigneurs. S’ils ne se coordonnent pas, le boss n’a aucune chance de tomber pour peu qu’il soit un minimum compliqué. Imaginez ce qu’il se passe si les deux soigneurs utilisent leurs CD sur la même AoE. Ou pire, s’ils passent simultanément en mode regen (Potion de concentration / Supplique divine). C’est pour ça que la communication est importante, entre les essais comment pendant les combats. Ne jouez pas seul, jouez avec les autres.


3. L’après-raid

Bon. Vous avez fini votre première soirée de raid sur ce boss. Pour une première soirée, c’était pas trop mal, mais il y a encore beaucoup de boulot pour espérer le tomber. Vous avez compris pas mal de choses, et vous sentez que la phase 1, ça commence à aller tout seul. Vous gérez plutôt bien vos CD défensifs, votre consommation de mana, votre DPS ou vos déplacements, et vous faites plutôt bien votre travail.

Maintenant qu’est ce qu’on fait ? On attend bêtement le raid suivant ? Et bien pas du tout, figurez-vous que si vous voulez vraiment progresser sur un boss, il y a un minimum de choses à faire hors des raids, et c’est ce que nous allons voir tout de suite.


Analyser le raid et le roster

Après le raid, il faut avoir une vue objective sur le roster et la soirée. Il faut déterminer ce qui s’est bien passé et ce qui ne s’est pas bien passé. Il faut trouver où ça coince pour que ça ne coince plus la fois d’après. Et il est vraiment important de faire ce « travail » là sans quoi au prochain raid, ça coincera tout pareil pour peu que le boss soit vraiment dur.

Vous pouvez peut-être essayer de voir de quel côté il y a un souci, une faiblesse, un truc à améliorer. Trois petits exemples pour vous faire comprendre le type de raisonnement à adopter :


Exemple 1

Problème : Les heals ne sont pas bien au point. Ils perdent souvent les pédales et ont du mal dès que tout le monde prend des dégâts.

Solution : On pourrait essayer de prendre un Druide Equi’ pour la Tranquillité plutôt qu’un 2e Mage et éventuellement un SP pour l’Etreinte vampirique & l’Hymne divin plutôt qu’un 2e CàC. On peut aussi demander à notre DK de prendre Barrière de lame dans sa spé’, et à notre Hunt de prendre Face à la nature.

Exemple 2

Problème : Les DPS sont vraiment mous. On a du mal à passer les phases rapidement, ou alors on tape l’enrage parce qu’ils somnolent. Il faut vraiment qu’on trouve un moyen de gagner du temps et de gratter où on peut gratter pour augmenter le DPS.

Solution : On pourrait peut-être faire passer le Démo’ en spé’ Démono’ pour faciliter l’AoE et gagner un peu de temps sur le boss. Ou alors on claque Héroïsme + Potions sur telle phase pour la passer plus vite.

Exemple 3

Problème : Les tanks prennent cher. C’est difficile de gérer avec ça, on tombe OOM parce qu’on peine à les remonter.

Solution : Je pense qu’on pourrait prendre un petit peu de temps avec eux pour revoir leur optimisation, ça doit surement jouer. Il faudrait aussi qu’on voit comment ils gèrent leurs CD défensifs. Je pense qu’il y a surement un moyen de faire une sorte de rota’ de CD en tank.


Encore une fois, il est important d’analyser ça, sans quoi vous allez vous casser les dents pareil la prochaine fois. Il faut analyser, puis proposer une solution.

  • Pas assez de DPS ? On cherche à améliorer le DPS.
  • Heal trop faiblard ? On cherche à réduire les dégâts subis.
  • Les Tanks sont en carton ? On leur demande de revoir leur opti’ et l’utilisation de leurs CD.


Pour analyser les combats, il y a un outil qui s’appelle World of Logs. En créant un compte, vous pouvez enregistrer les logs de la soirée puis les lire tranquillement quand vous le désirez en vous rendant sur le site.

Ca permet par exemple de voir si telle classe a bien utilisé son CD défensif au moins tant de fois dans la soirée ou de comprendre de quoi X est mort sur les essais 5, 6, et 9. Voila un exemple de ce que l’on peut avoir via World of Logs, datant d’une soirée Quichons sur Ragnaros HM.



Certaines guildes -comme DepthCore par exemple- fonctionnent à la vidéo. C’est à dire qu’ils filment l’intégralité de leurs raids lors de la progression, puis ils les mettent sur Youtube en caché de sorte que les gens n’y aient pas accès via la recherche, et ils les regardent pour voir ce qui a merdouillé. Ca permet d’avoir du recul sur ses propres performances, et de voir clairement ou l’erreur a eu lieu.

Ratâk, le Guerrier Tank de la guilde DepthCore m’a permis de publier cette vidéo qui est normalement inaccessible. Elle présente un certain nombre de wipes en début de phase 4 de Ragnaros HM, ce qui leur permet de voir ce qui a cafouillé, et ne pas réitérer les mêmes erreurs. Si un membre de DepthCore souhaite que je la retire, ce sera fait, pas de souci.



Il est important de toujours se souvenir de l’objectif final : tomber le boss. De fait, je me permets de donner un petit exemple à nouveau pour illustrer ce qu’il faut ou ne faut pas faire.


Bien

Ah, on fait n’imp’ sur le placement à tel moment du combat, on va mettre l’accent là dessus demain soir.

Pas bien

Ahiiii, il est vraiment trop nul notre Paladin Heal…


Faire des recherches et approfondir

A partir de là commence une période de recherches en fonction de l’analyse. Plus le boss est compliqué, plus les recherches doivent être longues et approfondies. Alors concrètement, ça consiste en quoi ces recherches ? Ça consiste à optimiser les choses et éventuellement à comprendre comment passer là où ça coince.

Bien sur, vous n’êtes pas dans Rayman 3, et PCSoluce ne vous donnera pas la solution magique, bien évidemment. Mais vous pouvez trouver des choses vraiment très intéressantes pour peu que vous vous donniez la peine de chercher un minimum.

Et c’est précisément là que vous êtes content d’avoir un forum de guilde ! Et oui, parce qu’à part poster des vidéos stupides et annoncer les présences / absences, un forum ça sert aussi et surtout à échanger. Du coup, vous allez pouvoir poster toutes vos trouvailles dans la section Stratégies, et comme ça tous les gens les liront. Bon, cela dit tout ça c’est bien beau, mais les info’, on va les chercher où ?

Et bien figurez-vous qu’il y a plein d’endroits. Par exemple, vous pouvez commencer par « linker » (faire un lien) la stratégie et les vidéos que vous avez regardé avant le premier raid (étape 1) pour ceux qui ne l’ont pas fait. Ça constituerait déjà une base correcte pour tous les joueurs du roster. Après, vous pouvez aller lire les forums, français comme anglais, même si j’ai plutôt tendance à conseiller les forums anglais.

Voila une liste de sites / forums où vous pouvez potentiellement trouver des informations pour votre raid. Inutile de préciser qu’il faut parfois fouiller un peu :

J’insiste un instant sur ce dernier point. Une bonne partie des recherches passe par le visionnage de vidéos de down par des guildes plus ou moins avancées. L’intérêt va se situer dans leur compo’ : tout le monde n’a pas un roster de l’espace avec des joueurs suréquipés, et bon nombre de guildes tombent les boss sans ça. C’est intéressant de regarder leurs vidéos pour voir comment elles gèrent le combat.


Proposer des améliorations

Bon. On a compris où ça coinçait grâce aux logs et aux éventuelles vidéos que l’on a prises. On a fait pas mal de recherches, on a appris des stratégies qu’on ne soupçonnait pas, on a compris pas mal de choses en lisant les forums et les guides de stratégies. C’est bien beau tout ça, mais maintenant il faut proposer des choses. Il faut qu’on trouve des solutions pour permettre à notre raid d’avancer.

Si le souci vient du placement, on peut utiliser le site Boss BluePrint que vous pouvez trouver dans la colonne de droite du blog depuis longtemps déjà. Ce site permet de générer et d’avoir accès aux cartes des salles des boss de chaque raid de Cataclysm. Après quoi on peut utiliser des petites icônes grâce à l’application pour montrer des placements ou déplacements.

Il est également possible de sauvegarder les cartes sur son disque dur pour pouvoir les exploiter avec un logiciel de retouche d’images comme PhotoShop pour ne pas donner d’exemple. Justement, à titre d’exemple voila un des BluePrints de Ragnaros HM que l’on peut trouver sur le site de la guilde Angered.



Ce lien et donc ce BluePrint ont été trouvés lors d’une session de recherches de la part d’Eleriss, notre Prêtre Discipline qui soigne en compagnie de Kapzelium sur Ragnaros HM. A propos d’Eleriss, voila un de ces messages dans la section Stratégies de notre forum. C’est typiquement ce genre de propositions qui peuvent faire avancer les choses.


Je suis allé pêcher des infos chez mon ancienne guilde (ils sont en P4).

Leur compo DPS c’est SP + poulet + chassou + mage arcane + démo démono + (un DPS random mais ils prennent souvent un 2ème démo). Ils le font à la Paragon ie. on AOE en bougeant et les seeds ne nous touchent pas.

Quelques astuces qu’ils m’ont filé:

  • le SP : se garde le buff « Empowered Shadows » de up histoire que son mind sear fasse 30% plus de dégats. Il sort du raid et AOE les adds qui courent vers les autres,
  • le poulet : fait l’intégralité de la P2 en éclipse solaire pour buffer ses champis, court et saute pour se retourner et fait un typhon sur les adds,
  • le chassou : Deterence l’explosion + cancelaura et fait du multi shot en prenant soin d’être full focus à ce moment là histoire de pouvoir bombarder, continue de shooter en reculant,
  • le mage arcane : se met à l’extérieur du raid comme le SP (pas au même endroit bien sur), ralentit son add, blink dans les autres adds et spam explosion avec 4 stacks,

J’ai pas eu d’infos pour le démono, je vais essayer de le toper en ligne demain.

Dernier truc important: tous les casters ont Sorrowsong. Ce truc proc dès qu’un sort touche n’importe quoi qui est sous 35% PV – donc il proc sur chaque transition quand les casters défoncent les adds, il proc en phase 2 dès que les adds sont bas en vie (et « accessoirement » si les adds tombent assez vite ca permet d’avoir 1700 SP de plus pendant quelque temps pour retourner sur Ragna), il proc en phase 3 et permet de la passer plus vite, idem en phase 4… bref, vraiment utile, bien au dela de « Paragon est allé le chercher pour chasser le world first, nous on n’en a pas besoin ».


Voila comment fonctionne la phase de recherches. Ça consiste à aller chercher des astuces à droite à gauche, sur les forums, auprès des joueurs de plus grosses guildes, en regardant les vidéos, et ainsi de suite. Ne négligez pas l’importance de la phase de recherches sur un boss difficile, ça améliorera considérablement les performances de raid et le temps requis pour tomber le boss en question.

Il est important d’optimiser les choses et d’aller exploiter au maximum sa classe, il ne faut pas se contenter d’assumer bêtement son rôle et basta, car si tout le monde fait ça, le boss ne tombe pas. Faites quelques recherches, regardez des vidéos, lisez les forums, et lisez mon blog (ou linkez le blog à vos tanks au moins :D).


Essayez toutefois de garder à l’esprit que ce qui fonctionne pour une guilde ne fonctionnera pas forcément pour une autre. Par exemple, Silent a utilisé l’Héroïsme en phase 4 lors de leur kill de Ragnaros 10 HM, pourtant la majorité des guildes l’utilisent en phase 3, et non pas en phase 4. Ils ont procédé ainsi parce qu’ils avait le DPS suffisamment pour le mettre en phase 4.

Toutes les stratégies ne fonctionnent pas pour tout le monde, et c’est pour cela qu’il est important de connaitre les forces et les faiblesses de votre roster, ce qui nous renvoie au début de cette partie 3. Petit exemple pour les gens qui en ont besoin :


Bien

Cette guilde utilise cette stratégie parce qu’ils ont une compo’ optimisée pour les casters : à partir du moment où on a un CàC, ça met le bazar. On ne va pas pouvoir faire comme ça a priori, ça va nous demander trop de temps, ou alors faut changer la compo’.

Pas bien

Si Paragon l’a fait comme ça, on peut le faire aussi.


4. Le retour en raid

Normalement, vous retournez en raid avec bien plus d’informations que la fois d’avant. Les choses sont sensées mieux se passer, sinon c’est qu’il y a un problème quelque part. Essayez de mettre à profit la phase de recherches en en discutant un minimum avant le premier pull. Mettez en place quelques idées, et voyez ce que ça donne.

A partir de là, c’est simplement un retour à l’étape 2 puis à l’étape 3 en permanence. On essaye, on met à profit, on exploite au maximum, puis après le raid on analyse, on réfléchit, on propose, et rebelotte jusqu’à ce que le boss finisse définitivement par manger les pissenlits par les racines.

Encore une fois, toujours bien se souvenir de l’objectif : tomber le boss. Même s’il n’y a pas nécessairement besoin de pousser les recherches aussi loin que le font certains pour Ragnaros HM, tout ceci est applicable pour n’importe quel niveau de jeu ou expérience de PvE.

Essayer, analyser, comprendre, rechercher, réessayer, c’est ça faire du progress.

Publicités
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :